Oslo, 31 Août.

Ce deuxième long métrage de Joachim Trier (cousin éloigné de Lars Von Trier), sorti en France en février 2012 à été grandement salué par la critique et pour cause, il est terriblement fort.

Oslo, 31 Août retrace une journée d’un jeune homme, Anders, sortant d’un centre de désintoxication. Son regard observant la ville, les passants normaux, tout qui ce qui est resté et tout ce qui a changé. On suit les fragments de sa vie passée qu’il va rechercher, les conversations avec ses anciens amis, les lieux qu’il connaissait.

Un film qui réussi à être incroyablement puissant et réaliste avec peu de moyens, qui nous fait découvrir des personnages passionnants, tous uniques et un héros attachant, complexe et dont les actes resteront des énigmes. Vivez cette journée de fin d’été, à la fois belle et mélancolique.

 

READ FULL POST >

Bellflower

Bellflower, film indépendant réalisé par Evan Glodell, vous transporte dans l’atmosphère à la fois irrésistiblement attirante et effrayante de la vie de Woodrow et Aiden, deux jeunes américains préparant l’arrivée de l’apocalyspe. En plus de textures visuelles originales et magnifiques et d’une bande son remarquable, ce sont les relations entre ces individus étranges et perdus qui donnent à ce film un ton particulier saisissant.

“Nous avons vendu tout ce que nous possédions pour 17 000 dollars, arrêté toutes nos activités, nous nous sommes installés dans les mêmes maisons à Ventura, une ville côtière près de Los Angeles, pour être disponibles tout le temps.“, explique le réalisateur, qui rajoute que les acteurs étaient des inconnus rencontrés sur des scènes alternatives de la région.

 

READ FULL POST >